Qualiléo,

Achats Responsables

La relation fournisseur dans le contexte de la RSE
Voir tous les messages de la communauté
Revenir vers la communauté
Share |
0 Commentaire(s)
13 novembre 2012

Dès une première lecture, la norme ISO 26000 met en évidence la nécessaire implication de la fonction achat dans la mise en oeuvre d'une démarche de Responsabilité Sociétale dans une organisation.
En effet, concernant les 7 questions centrales définies :
- Gouvernance de l'Organisation
- Droits de l'homme
- Relations, conditions de travail
- Environnement
- Loyauté des pratiques
- Questions relatives aux consommateurs,
- Communautés et développement local,
La stratégie des achats impacte d'évidence directement pour le moins, 5 des 7 QC ; quels types de produits ou services j'achète ? A qui et où ? Quelles garanties je prends sur les conditions de passation de marché, les conditions d'exécution ? Quels impacts sur la santé des salariés, riverains .. qui utilisent ces produits ? Quels produits ou services l'entreprise pourra ensuite livrer à son client, découlant de mon choix d'achat de matières premières ou intermédiaires ? ...

Concernant les 7 grands principes de compportement identifés dans l'ISO 26000 :
- Redevabilité
- Tansparence,
- Comportement éthique
- Reconnaissance des intérêts des parties prenantes
- Respect du principe de légalité
- Prise en compte des normes internationales de comportement
- Respect des Droits de l'Homme,
Là encore, ces principes s'il ne sont pas intégrés dans la politique achat, interdiront à l'organisation d'avoir une démarche RSE cohérente ; et pourra, de plus, comporter des risques majeurs pour l'entreprise (sur tous les enjeux touchant le risque fournisseur - qualité, image ...)

Autre point fondamental d'une démarche RSE : le dialogue avec les parties prenantes ; les fournisseurs représentant pour le moins une famille importante puisque impactant toute la partie amont (chaine d'approvisionnement) de la chaîne de valeur des produits ou services élaborés.

Chaque acheteur, de plus, constate que dans une demande sans cesse accrue de performance, la fonction achat est fortement mise à contribution et qu'elle doit aller chercher des ressources d'opportunités et d'innovation au-delà de ce qu'elle a coutume de faire de très bonne manière d'ailleurs.

L'une des voies, complétement intégrée dans un processus d'achat déjà stabilisé classiquement, peut être une amélioration et/ou modification de la conduite de la relation fournisseur : améliorer la maîtrise du risque fournisseur, rechercher les sources d'innovation, de synergie, mieux connaitre et mieux se faire connaitre, évaluer en amont et ensuite dans la relation "au quotidien".
Cela passe par une qualification affinée du métier et des compétences du fournisseur, une cartographie des risques induits, une réponse aux obligations légales, une évaluation "360°" de son fournisseur, un suivi de la relation au quotidien, mais aussi un échange, un "retour" par des pistes d'amélioration, et pourquoi pas une évaluation inversée du fournisseur apportant à l'acheteur la vision "client" du fournisseur...

A cette fin, nous avons développé l'outil ACESIA® qui est une plate-forme de Dialogue pour favoriser et fluidifier la relation « client – fournisseurs » responsable et durable. Basé sur un cadre de confiance réciproque, cet outil permet aux acteurs de la fonction achat de partager avec leurs fournisseurs une démarche de progrès continue.
L'évaluation est construite autour des 7 questions centrales de la norme ISO 26000 et dans l'esprit de la Charte de bonnes pratiques des relations inter-entreprises, des questionnaires spécifiques "métiers" sont ajoutés au besoin. L'outil simple et pragmatique positionne l'acheteur opérationnel au coeur de la démarche en intégrant ses processus usuels.

N'hésitez pas à me contacter directement pour avoir plus d'informations, ACESIA est adaptable en fonction de votre organisation (taille, secteur d'activité, maturité actuelle ...)

Bien cordialement
Olivier Constant

    (0 vote(s))

Commentaire(s)